Pr. Hasnaa Chennaoui Aoudjehane

Université Hassan II de Casablanca
Directrice du laboratoire GAIA

Hasnaa Chennaoui est une scientifique marocaine dans le domaine des météorites, de la planétologie et de la géochimie. Elle est Professeur à l’Université Hassan II de Casablanca, Directrice du Laboratoire GAIA et Coordinatrice du Centre de Recherche sur les Géo-Ressources et l’Environnement. Elle est présidente de ATTARIK Foundation for Meteoritics and Planetary Science.

Elle est la première femme diplômée en Planétologie au Maroc et dans les pays arabes. Elle a obtenu son premier doctorat en géochimie des gaz rares (Noble Gases) de l’Université Pierre et Marie Curie Paris 6, en France. Elle a soutenu ensuite une “Thèse d’état” à l’Université Hassan II de Casablanca au Maroc sur les météorites.

Elle a reçu plusieurs récompenses pour ses recherches, dont le “Paul Doistau-Emile Blutet” en Planétologie, de l’Académie des Sciences, l’Institut de France en novembre 2009 et le Trophée de la SNRT (Radio Télévision Marocaine) pour “Les femmes distinguées au Maroc” en mars 2016.

Elle est devenue membre du comité de nomenclature de la “Meteoritical Society” (société savante qui regroupe tous les chercheurs spécialisés dans les météorites et cratères d’impact dans le monde) en 2005 pour deux mandats consécutif, puis en 2010 membre du Conseil de la “Meteoritical Society”. En 2018, elle a été élue Membre permanant de la Meteoritical Society.
Elle est l’unique Femme Marocaine a avoir été sélectionnée par l’Ambassade des Etats Unis du Maroc pour participer au programme WISE «International Innovations in Science and Engineering» dans la région MENA en avril 2013 dans le cadre du très prestigieux programme “International Visitor Leadership Program IVLP” du département d’Etat des Etats Unis.
Elle a reçu le prix du “Hall of fame” des femmes en sciences du département d’État des États-Unis en 2014.
En avril 2016, elle a été sélectionnée pour participer au programme de leadership scientifique en Afrique (Pretoria, SA).

Hasnaa Chennaoui Aoudjehane a introduit l’étude des météorites et des cratères d’impact au Maroc et dans les pays arabes, elle a initié des programmes d’enseignement sur la cosmochimie et la planétologie dans les universités marocaines (cycle licence en géologie). Elle encadre de nombreuses thèses de doctorat sur ces sujets au Maroc.
Elle a étudié et classifié de nombreuses météorites du Maroc dont les 11 dernières chutes notamment «Tissint» qui est la cinquième chute observée de météorite martienne dans le monde.
Elle a publié un article dans le magazine Science sur Tissint preuve de la réalité de l’origine de toutes les météorites martiennes et de la présence de fluides sur Mars.
Elle a organisé de nombreux congrès scientifiques à Casablanca au Maroc, notamment la 77ème édition du congrès annuel de la “Meteoritical Society” en septembre 2014, organisée pour la première fois dans un pays arabe et musulman.
Elle est présidente de ATTARIK Foundation for Meteoritics and Planetary Science qu’elle a fondé en Avril 2019.
En reconnaissance à ses travaux, le nom “Chennaoui” a été donné à un astéroide en 2017.